Electroménager: le GIFAM dresse un bilan positif de l’année 2014

05 février 2015 – Paris – Le GIFAM présentait aujourd’hui le bilan 2014 du secteur électroménager français et dressait les perspectives des mois à venir.

Pour Gérard Salommez, Président du GIFAM: « 2014 signe le retour des bonnes années. Avec une croissance de 1,4% du chiffre d’affaires, le secteur de l’électroménager montre sa capacité à garder le cap malgré les turbulences. Représentant aujourd’hui 7,6 milliards d’euros, 14,5 millions de gros appareils électroménagers, 43,2 millions de petits appareils, la filière électroménager montre une nouvelle fois qu’elle est un secteur solide parce qu’imbriqué dans la vie des Français. Les perspectives 2015 sont du coup plus optimistes que celles que nous annoncions en fin d’année dernière et nous nous en réjouissons. L’effort devra être maintenu pour préserver ce marché porteur et créateur de valeur, très mobilisé pour continuer à relever les défis environnementaux et sociétaux d’aujourd’hui comme de demain. »

Un bilan économique 2014 positif
Après une année 2013 difficile, le gros électroménager a retrouvé la croissance avec une hausse de 3.0% en volume et 1.1% en valeur. Cette croissance s’explique notamment par le levier naturel que constitue la hausse annuelle du nombre de foyers en France (chaque année entre 1 à 2%) qui doit s’équiper. L’autre levier identifié est le résultat des efforts en recherche et développement déployés par les fabricants pour apporter plus de performance, de fonctionnalités, de durabilité et d’économie d’énergie aux appareils.

Le petit électroménager affiche comme l’année dernière de bons résultats avec une hausse de 3.0% en volume et de 2.0% en valeur, dynamisé par l’innovation et la création de valeur ajoutée. Les succès de l’année (robots culinaires, appareils pour coiffure, épilateurs à lumière pulsée) prouvent que l’offre produits touche le consommateur au plus près de ses attentes : il est exigeant et se dirige vers des appareils promettant un résultat professionnel ou répondant à ses aspirations de fait maison.

Enjeux 2015: valorisation de l’innovation, information des consommateurs et électroménager connecté
Parmi les principaux enjeux de la profession, la valorisation de l’innovation reste une nécessité pour garantir son renouvellement régulier. Gérard Salommez indique « Si le PEM parvient, année après année, à maintenir sa valeur par une innovation permanente et de nouveaux succès commerciaux, le prix moyen du GEM lui, baisse encore, de 345€ à 337€. Les consommateurs ont accès à des produits toujours plus performants, sans que cela pèse sur leur pouvoir d’achat, bien au contraire».

Côté distribution, pour stimuler les ventes, les fabricants souhaitent accompagner les distributeurs dans la mise en avant des offres de produits mais également des informations et des conseils apportés aux consommateurs pour une utilisation optimale de leur équipement.

Enfin, dans la continuité de son étude sur « Les Français et l’électroménager connecté », le GIFAM mise dès 2015, sur l’arrivée des premiers appareils connectés dans les rayons et donc dans les foyers. C’est un nouveau défi pour les fabricants mais surtout une réelle opportunité de créer du lien avec les consommateurs, de les accompagner dans la bonne utilisation de leurs achats ménagers et enfin, d’assurer aux appareils une durabilité optimale. L’étude a permis d’identifier que les consommateurs attendaient de leurs produits connectés, une meilleure gestion de leurs usages, un gain de temps et des économies d’énergie.

Une filière impliquée, respectueuse de l’environnement
Le secteur est impliqué depuis de nombreuses années dans le développement d’une filière respectueuse de l’environnement. De la conception du produit jusqu’à son recyclage, la filière a mis en place de nombreux référentiels et contracté des partenariats afin de garantir aux consommateurs comme aux pouvoirs publics, des produits écologiques, incitant à une consommation responsable.
Deux actualités réglementaires viennent le rappeler.
Le renouvellement de l’agrément d’Eco-systèmes par les pouvoirs publics, fin 2014, récompense un modèle vertueux de collecte et de traitement des DEEE mis en place et défendu par la profession depuis maintenant 10 ans.
La mise en application de la loi Hamon au mois de mars 2015, obligeant à informer les consommateurs sur la disponibilité des pièces détachées, a été largement portée et soutenue par le GIFAM.

Gérard Salommez conclut : « Notre capacité constante à évoluer et à proposer de nouvelles initiatives pour garantir des produits de qualité, solides, réparables techniquement et au prix le plus juste, démontre là encore la capacité du Gifam à mobiliser toute une filière au service du consommateur. L’information sur la disponibilité des pièces détachées, que nous avons largement soutenue, est une belle étape qui viendra récompenser les efforts des marques engagées sur ces valeurs. »

A propos du GIFAM
Organisation fédératrice de l’industrie des appareils ménagers, le GIFAM (Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils d’équipement Ménager) rassemble une cinquantaine d’entreprises, grands groupes multinationaux et PME, qui accompagnent le consommateur au quotidien en proposant une offre complète et diversifiée sous des marques de grande notoriété.

Commentaires fermés sur Electroménager: le GIFAM dresse un bilan positif de l’année 2014

Classé dans GIFAM

Les commentaires sont fermés.