Déchets électriques et électroniques : la collecte redémarre !

Paris, le 12 février 2015Eco-systèmes annonce un redémarrage de la collecte en 2014, avec une progression de près de 8% par rapport à 2013. En 2014, l’équivalent de 52 millions d’appareils électriques, ont été collectés auprès des français et ont ainsi été recyclés (+18% de gestes) par l’éco-organisme.

Christian Brabant, Directeur général d’Eco-systèmes indique : « Ces résultats sont très encourageants. Ils indiquent que les leviers que nous avons dernièrement activés, fonctionnent. Je pense notamment aux nouveaux partenaires de la collecte intégrés l’année dernière, qui ont donné un nouveau souffle aux résultats de la collecte. La confiance renouvelée des pouvoirs publics, début janvier à travers notre réagrément, nous donne les moyens d’amplifier l’installation d’un modèle à haute valeur ajoutée pour une filière de recyclage d’excellence, que nous défendons depuis notre création. »

Collecte 2014 : le boom des petits appareils électriques

En 2014, Eco-systèmes déployait un plan d’actions clés destiné à augmenter les volumes collectés sans jamais sacrifier à la qualité du recyclage. Une stratégie qui se révèle aujourd’hui efficace et payante.

Après les signes encourageants enregistrés fin 2013, Eco-systèmes confirme que 2014 voit la collecte significativement repartie à la hausse, atteignant l’équivalent de 7,4 kg de DEEE collectés par habitant.

Si la collecte des appareils de gros électroménager froid et hors froid progresse (respectivement +4,7% et +8%), on observe une hausse spectaculaire de 20,2% (contre 8,5% en 2013) concernant les petits appareils électriques (bouilloires, réveils, perceuses, téléphones portables etc.) avec l’équivalent de 45 millions d’appareils rapportés par les consommateurs-citoyens.

Des leviers de croissance efficaces 

Les nouveaux canaux de la collecte sont venus compléter les canaux historiques (collectivités, distributeurs, associations).

Tout d’abord, les récupérateurs adhérents de Federec comptent 120 sites sous contrat avec Eco-systèmes. Ils ont permis de collecter 5 300 tonnes de DEEE, issus des activités des artisans, installateurs ou cuisinistes. 100 nouveaux sites sont visés en 2015 pour capter 20 000 tonnes de DEEE supplémentaires.

Ensuite, les opérateurs de broyage, approvisionnés également par les artisans et installateurs mais aussi par les poseurs ou les particuliers (pour les métaux). 31 sites sont actuellement sous contrat avec Eco-systèmes pour 8 400 tonnes collectées en 2104. 10 sites supplémentaires devraient signer en 2015 avec Eco-systèmes pour 20 000 tonnes de DEEE visées.

Les différentes campagnes de sensibilisation, visant à informer les consommateurs sur l’importance de rapporter leurs petits appareils électriques, ont porté leurs fruits. La forte progression de la collecte indique que la sensibilisation se traduit désormais par des actes concrets. Les consommateurs connaissent les enjeux du recyclage de leurs appareils électriques. L’éco-organisme cherche maintenant à motiver le geste d’apport en renseignant sur les modalités de reprise (meuble de collecte libre-service, collecte de proximité, don aux associations) mais surtout en illustrant la seconde de vie d’un équipement recyclé par la filière agréée.

Véronique Poirier, Directrice de la communication déclare : « Nos études nous montrent que la garantie d’un recyclage de qualité est un prérequis indispensable pour motiver les consommateurs à faire le bon geste.* Au travers de nos actions de sensibilisation, nous prenons un engagement avec les français, à nous de leur montrer le devenir des appareils qu’ils nous confient. »

*Etude CSA – Janvier 2014

Enfin les collectes de proximité expérimentées avec Emmaüs à Paris ont su séduire 5 000 citoyens urbains, n’ayant pas accès à des points de collecte classiques. En 2014, 55 collectes solidaires bimestrielles ont pu être organisées dans 5 arrondissements parisiens, avec une moyenne de 10kg de DEEE collectés par apporteur.

En 2015, Eco-systèmes travaille à déployer ce dispositif dans 15 arrondissements à Paris (300 collectes par an) et dans d’autres grandes agglomérations (200 collectes par an).

2015/2020 : Promouvoir un modèle d’intérêt général au service d’une filière de recyclage à haute performance

Eco-systèmes s’emploie à garantir une dépollution et un recyclage de qualité, ce qui constitue sa principale feuille de route et sa raison d’être. La garantie du recyclage passe par la traçabilité du geste, Eco-systèmes s’engage à contrôler le parcours des appareils confiés jusqu’aux centres de traitement référencés. Et par la fiabilisation des taux de recyclage, qui permet de mesurer la réelle performance de la dépollution et du recyclage pratiqués sur les équipements.

Interlocuteur privilégié en matière d’éco-conception, l’éco-organisme continuera à mettre son expertise au service de ses producteurs adhérents pour diffuser les bonnes pratiques de recyclabilité des appareils.

Le réemploi et la réutilisation des appareils demeureront une des priorités d’Eco-systèmes, dans le cadre de son engagement pour la prévention des déchets. La collaboration étroite entre les acteurs de l’ESS et l’éco-organisme se concentrera sur la professionnalisation et la diversification des activités des structures Emmaüs et Envie sur l’ensemble du territoire.


Alain Grimm-Hecker, Président conclut : «
Depuis l’origine, nous défendons un modèle à haute valeur ajoutée environnementale, technologique et sociale. Nous sommes convaincus que cela contribue à développer une industrie française du recyclage particulièrement performante, innovante et créatrice d’emplois.

La filière est aujourd’hui à un tournant. Pour doubler la collecte sans sacrifier la qualité, nous allons devoir continuer à inventer d’autres solutions, afin d’éviter une augmentation automatique des coûts directement payés par le consommateur, via l’éco-participation. Nous souhaitons, continuer à rassembler fabricants, distributeurs et collectivités autour d’une filière d’intérêt général exemplaire, dans l’esprit de concertation qui est le nôtre depuis 2005.»

A propos d’Eco-systèmes

En tant qu’éco-organisme agréé par les Pouvoirs Publics, Eco-systèmes a pour vocation d’organiser la collecte, la dépollution et le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Pour mener à bien sa mission d’intérêt général, Eco-systèmes travaille avec un réseau de partenaires de la collecte (distributeurs, collectivités locales, acteurs de l’économie sociale et solidaire tels que Emmaüs ou Envie) et un réseau de prestataires de logistique (transport) et de traitement des DEEE. Eco-systèmes est une entreprise à but non lucratif créée par 33 producteurs et distributeurs d’appareils électriques et électroniques. En savoir + : www.eco-systemes.frwww.facebook.com/ecosystemes – Twitter @Eco_systemes

 

Commentaires fermés sur Déchets électriques et électroniques : la collecte redémarre !

Classé dans Eco-systèmes

Les commentaires sont fermés.