CREPA : LE SE-ACE EXIGE LA DEMISSION DES DIRIGEANTS, LE REMBOURSEMENT DES EMOLUMENTS VERSES, LA TRANSPARENCE TOTALE SUR CETTE GABEGIE

CREPA : LE SE-ACE EXIGE LA DEMISSION DES DIRIGEANTS, LE REMBOURSEMENT DES EMOLUMENTS VERSES, LA TRANSPARENCE TOTALE SUR CETTE GABEGIE !

Paris – le 17 juillet 2015 – Le Canard Enchaîné a, une nouvelle fois, publié cette semaine un article fustigeant les méthodes de gestion de la CREPA, l’organisme gérant les régimes de retraite supplémentaire et de prévoyance des salariés des cabinets d’avocats. L’Autorité de contrôle prudentiel (ACPR) aurait mis en lumière des comportements d’une particulière gravité, puisque relevant d’infractions pénales.

Enfin !

À de nombreuses reprises, le Syndicat Employeur ACE (SE-ACE) a été le seul à alerter la profession et nos institutions sur la situation financière du régime de retraite supplémentaire (réserves couvrant les engagements systématiquement surévaluées, déficit de couverture de plusieurs centaines de millions d’euros, utilisation de fonds du régime de prévoyance pour combler les déficits du régime de retraite,…), résultat de décennies de gestion désastreuse par une poignée de personnes qui se relaient systématiquement au sein du bureau de la CREPA et qui ont refusé toutes les réformes que nous avons proposées pour sauver et pérenniser les régimes de retraite et prévoyance.

Nous avons été les seuls à :

– voter contre la désignation de la CREPA pour gérer l’assurance complémentaire santé des salariés qui deviendra obligatoire le 1er janvier prochain.

– dénoncer l’opacité de cette gestion et l’utilisation des fonds pour financer des dépenses qui n’ont aucun lien avec les missions de la CREPA.

– relever l’opacité et l’excentricité de l’utilisation des fonds destinés au financement du paritarisme qui représente près d’un million d’euros prélevés sur nos cabinets (cadeaux et étrennes, voyages dispendieux, financement du journal de la CREPA, stands de la CREPA…).

– nous indigner que les administrateurs perçoivent quelque émolument que ce soit, alors que la loi impose que les fonctions soient bénévoles. Nos représentants ACE sont les seuls à ne rien percevoir de la CREPA, directement ou indirectement, à quelque titre que ce soit. Ce dont ils s’honorent. Nous considérons que nous avons un devoir d’indépendance, qui nous interdit de tirer le moindre profit direct ou indirect des cotisations de nos cabinets et de nos salariés. Nous appelons les autres syndicats à ne plus se servir financièrement 

– exiger des audits. En rétorsion, le conseil d’administration de la CREPA a obtenu que les statuts soient modifiés de manière à exclure les administrateurs représentant le SE-ACE, Bruno SERIZAY et Gilles BRIENS !

Nous exigeons que :

toutes les sommes versées illégalement soient remboursées, sans délai.

– nous soient communiqués les comptes et contrats de la CREPA, avec la liste complète des locaux détenus ou loués, les noms et qualités de leurs occupants, les sommes perçues par les uns et les autres sur les fonds de la CREPA ou du paritarisme, en émoluments, subventions, ou autres.

démissionnent immédiatement les membres du bureau et du conseil d’administration de la CREPA.

 Nous entamons toutes les démarches utiles à cet effet car les avocats et leurs salariés ont droit à la plus grande transparence sur l’utilisation qui est faite de leurs cotisations. Il est intolérable que l’image de la profession soit entachée à travers l’image de la CREPA. Nous refusons que l’indépendance de l’ensemble des régimes de retraite et de prévoyance des salariés de nos cabinets soit mise en péril.

Le SE-ACE appelle les autres syndicats à se réveiller, à ne plus accepter cette situation grave et à se réunir sans délai pour que nous refondions ensemble et sereinement la gestion des institutions paritaires des avocats, dans le respect des principes essentiels de la profession.

William Feugère                             Stanislas Dublineau

Président de l’ACE                        Président du Syndicat Employeur SE- ACE

 

Bruno Serizay

Vice-président du SE-ACE

SEACE – 5, rue Saint-Philippe du Roule – 75008 Paris – Tél 01.47.66.30.07

ace@avocats-conseils.org – www.avocats-conseils.org

Commentaires fermés sur CREPA : LE SE-ACE EXIGE LA DEMISSION DES DIRIGEANTS, LE REMBOURSEMENT DES EMOLUMENTS VERSES, LA TRANSPARENCE TOTALE SUR CETTE GABEGIE

Classé dans Communication

Les commentaires sont fermés.